Enseignement des études à l’émission réalisées par l’Ineris sur la combustion du bois en foyers domestiques

Accueil » Actualités » Enseignement des études à l’émission réalisées par l’Ineris sur la combustion du bois en foyers domestiques

Enseignement des études à l’émission réalisées par l’Ineris sur la combustion du bois en foyers domestiques

En septembre 2018, l’Ineris a publié un document de synthèse sur les études à l’émission de la combustion du bois en foyers domestiques. Les principaux enseignements :

  • Les tests menés selon les normes en vigueur pour évaluer les performances énergétiques et environnementales des appareils sont effectués uniquement dans des conditions de référence bien particulières. Ces conditions nominales sont souvent relativement éloignées des conditions réelles de fonctionnement.
  • Par rapport à l’application du protocole normalisé de mesure, l’application d’un protocole plus réaliste (prise en compte de l’intégralité de la combustion, allumage à froid et régime de braises compris) conduirait par exemple à :
    • une augmentation de 300 % à 500 % des émissions de la fraction solide des particules, et de 410 % des émissions de COV;
    • une diminution du rendement énergétique, de 5 à 16 points.
  • Aucune méthode normalisée de mesurage des émissions de particules ne bénéficie d’un consensus au niveau européen. La Directive Eco-conception fait référence à quatre méthodes de mesurage : la méthode du filtre chauffé (SP), deux variantes de la méthode du tunnel à dilution (DT), et une méthode basée sur l’utilisation d’un électrofiltre ; avec des valeurs limites distinctes selon les méthodes utilisées.
  • En France, mais également à l’étranger comme par exemple en Norvège, l’amélioration des performances des appareils neufs s’avère lente (réduction des émissions de particules de l’ordre de 2,5 % par an lors des quinze dernières années).

Partagez sur les réseaux !