Les différents polluants atmosphériques

Accueil » Comprendre les enjeux de la qualité de l’air » Les différents polluants atmosphériques

Quels polluants concernent les franciliens ?

Aujourd’hui, les polluants atmosphériques sont nombreux dans notre environnement. Trois polluants sont particulièrement problématiques en raison du dépassement récurrent des normes de qualité de l’air.

  • Les particules fines PM10 et PM2,5
    Elles sont issues de toutes les combustions. Les véhicules et notamment fonctionnant au diesel est la principale source de particules. Le chauffage, notamment au bois, est également une source importante et représente la principale source des particules très fines. L’agriculture produit aussi des particules lors de l’épandage d’engrais. L’ammoniaque épandue se volatilise et se transforme dans l’atmosphère pour former des particules. On parle alors de particules « secondaires ».

Télécharger l’infographie

  • Les oxydes d’azote (NOx)

Les oxydes d’azote sont émis lors de la combustion (chauffage, production d’électricité, moteurs thermiques des véhicules…). On retrouve ainsi les mêmes principales sources de pollution que pour les particules : le trafic routier et le chauffage, notamment au bois.

Télécharger l’infographie

  • L’ozone (O3)
    L’ozone est produit dans l’atmosphère sous l’effet du rayonnement solaire par des réactions complexes entre certains polluants primaires tels que les NOx, le CO et les COV.

Télécharger l’infographie

Quelles sont les zones franciliennes les plus affectées par ces polluants ?

  • La zone sensible d’Île-de-France

Une zone est dite sensible lorsque à l’intérieur de celle-ci, une per­sonne au moins ou un espace naturel protégé est poten­tiellement impacté(e) par un dépassement des valeurs limites de NO2 ou de PM10 .

Le résultat pour l’Île-de-France correspond à la carte sui­vante :

Télécharger la carte de la zone sensible francilienne

La zone sensible représente ainsi 23 % de la surface de l’Île-de-France sur un tissu urbain continu. Cette zone comporte plus de 10 millions d’habitants, soit presque 90 % de la population régionale.

La liste des communes concernées par la zone sensible en Île-de-France est disponible en téléchargement ici.

Partagez sur les réseaux !